Le gaz

La détection de fuites à l´hydrogène

La méthode unique, basée sur l’utilisation d’azote hydrogéné (5 % d’hydrogène et 95 % d’azote) comme gaz traceur, combine propriétés de localisation sans précédent, technologie conviviale, faibles coûts et exigences d’entretien minimales.

L’hydrogène

L’hydrogène est l’élément le plus léger dans l’univers, le gaz hydrogène présente la densité la plus faible parmi tous les gaz. Les molécules d’hydrogène se déplacent à une vitesse nettement supérieure à celle de toute autre molécule et peuvent ainsi s’échapper à travers des fuites plus rapidement que d’autres gaz. Le gaz hydrogène se dissipe également beaucoup plus rapidement que les autres gaz ce qui élimine le risque de générer un bruit de fond préjudiciable au test d’étanchéité .

Si vous craignez que la concentration en bruit de fond ne pénalise vos tests de fuite, utilisez un mélange de 5% d’hydrogène comme gaz traceur. C’est également le gaz le moins coûteux que vous pouvez trouver.
Certaines fuites sont si importantes qu’il est possible de les visualiser ou même les entendre. D’autres fuites sont si faibles qu’il est nécessaire d’utiliser un équipement de détection à spectrométrie de masse. La plupart des fuites sont dans une gamme comprise entre ces deux extrêmes et peuvent être détectées en utilisant le gaz traceur hydrogène.

L’hydrogène possède des propriétés uniques qui en font un excellent gaz traceur pour le détection de fuite.

• La plus légère de toutes les molécules
• Très faible concentration naturelle dans l’air atmosphérique (0,5 ppm)
• Renouvelable et non polluant
• Economique
• Ininflammable (en utilisant un mélange de 5% d’hydrogène dans 95% d’azote)
• Non toxique et non corrosif

Ne jamais utiliser de l’hydrogène pur. Nous recommandons d’utiliser un gaz largement utilisé dans l’industrie qui est un mélange de 5% d’hydrogène et de 95% d’azote disponible auprès de la plupart des fournisseurs de gaz (souvent appelé Forming gaz).

En savoir plus sur:
Industrie Détecteurs
Reseaux Détecteurs